Votre panier
Langue
Français
Recherche
Infos Paiement - Livraison


Pour votre sécurité nous utilisons                


Glossaire




A


Activateur
Produit chimique qui accélère la réaction de polymérisation et renforce la cohésion du joint de colle. Le plus souvent constitué d'un réactif dispersé dans un solvant. Se dépose sur la surface à traiter au moyen d'un pinceau ou par pulvérisation (produit en bombe), le solvant s'évaporant à l'air.

Adhésif
Voir Colle

Adhérence
Capacité d'un substrat à créer des liaisons chimiques et/ou physiques avec une colle.

Adhésion
Force de liaison maintenant 2 matériaux en contact par attraction intermoléculaire. Caractérise l'accrochage de la colle aux matériaux à assembler. Dépend du mouillage des surfaces et des propriétés d'adhérence des substrats. Peut être renforcée par l'utilisation d'un primaire.

Anaérobie
Produit mono-composant de collage et d'étanchéité qui polymérise par réaction anaérobie, c'est à dire en l'absence d'oxygène. Tant que le produit est à l'air libre ou en présence d'oxygène, il reste liquide.
Généralement utilisé pour le freinage et l'étanchéité des assemblages filetés ainsi que pour le collage des emmanchements. Certaines variantes conviennent également pour réaliser des joints plats rigides ou semi flexibles.
Base : diacrylate, métacrylate, acrylique.
+ Etanchéité
    Résistance aux vibrations, aux contraintes dynamiques et au cisaillement
    Pas de solvant
    Bonne résistance à la chaleur et aux produits chimiques
 - Présence d’ions métalliques obligatoire
    Pas trop de  jeux dans l’assemblage

Anti-grippage – Anti-seize - Anticorrosion
Lien vers Grippage


C


Cahier des charges
Il définit les éléments de l'assemblage et les contraintes auxquelles il doit répondre. Il peut être complété par des méthodes d'essais décrivant les tests à réaliser, des exigences en terme de résultats et des spécifications regroupant les préconisations de conformité au cahier des charges.

Les éléments de l'assemblage sont décrits comme suit :
- Type de pièces constituant l'assemblage : élément fileté, arbre lisse, carter…
- Géométrie de l'assemblage : surface de collage, jeu, tolérances…
- Nature des substrats : matière et traitement de surface

Les contraintes sont de plusieurs ordres :
- Contraintes mécaniques statiques : cisaillement, traction, pelage…
- Contraintes mécaniques dynamiques : chocs et vibrations
- Contraintes d'environnement : températures, pression, fluides, UV…
- Contraintes de mise en œuvre : mode de dépose, temps de cycles…
- Contraintes logistiques : conditionnement, stockage, approvisionnement…

Les méthodes d'essais peuvent s'appuyer sur des normes nationales, internationales ou sectorielles. Elles décrivent les tests à réaliser :
 - Caractéristiques des éprouvettes
- Appareillages de test et de mesure
- Mode opératoire
- Expression des résultats

Les exigences donnent les résultats à obtenir dans le cadre des tests réalisés selon les méthodes d'essais retenues. Exemples d'exigences : couple de desserrage minimum, pas de fuite…

Les spécifications regroupent les caractéristiques essentielles qui assurent la conformité de l'assemblage ou du produit. Le contrôle des paramètres spécifiés permet de vérifier la qualité de la production.

Charge
Poudre mélangée à un produit chimique pour lui conférer des caractéristiques supplémentaires : résistance mécanique, tenue aux produits chimiques ...

Cisaillement
Voir contraintes mécaniques

Clivage
Voir contraintes mécaniques

Cohésion
Force maintenant les molécules d'un matériau entre elles. Caractérise la résistance interne du joint de colle. Peut être améliorée par l'emploi d'un activateur.

Collage
Procédé d'assemblage utilisant un matériau appelé colle ou adhésif à l'interface des éléments à assembler. La jonction est assurée par l'adhésion de la colle aux substrats et par la cohésion du joint de colle après durcissement.

- Collage structural
Assemblage pour lequel le joint de colle participe à la résistance de la structure autant que les matériaux de base.

- Collage rigide
Le joint de colle accepte peu de déformation.

- Collage souple – Collage flexible
La flexibilité du joint de colle permet d'absorber les déplacements dus aux vibrations, aux chocs et aux dilatations thermiques. La résistance du joint de colle est en général inférieure à celles des matériaux assemblés, le collage n'est donc pas structural. Les produits utilisés en collage souple sont le plus souvent des élastomères tels que les silicones ou les polyuréthanes.

Colle
Le terme de colle est historiquement dédié aux produits d'origine animale ou végétale, alors que le terme d'adhésif recouvre les produits de synthèse. Les 2 termes s'emploient aujourd'hui indifféremment.

- Colle bi-composants
Colle constituée d'une résine et d'un durcisseur qui polymérise par réaction du mélange des 2 composants. Le produit est préparé avant utilisation et peut être utilisé dans un laps de temps limité caractérisé par la durée de vie en pot (pot life).

 - Colle contact
Colle solvantée réagissant à la pression. Les 2 substrats sont encollés puis pressés l'un contre l'autre pour provoquer le durcissement. La plus connue de ces colles est le Néoprène.

- Colle instantanée
Lien vers cyanoacrylate

- Colle solvantée
Autrement appelée "colle en dispersion" ou "colle en émulsion" ou "colle en phase aqueuse"
Dispersion ou émulsion d'un adhésif solide dans l'eau ou dans un solvant organique. Le durcissement est provoqué par évaporation de l'eau ou du solvant. Les colles naturelles sont souvent en phase aqueuse alors que les adhésifs synthétiques sont plutôt solvantés.
En phase aqueuse à base de : acrylique, vinylique, copolymère.
En phase solvant à base de : caoutchouc, polychloroprène, polyuréthane.

- Colle thermofusible ou Hot melt
Résine thermoplastique, solide à température ambiante, qui est rendu liquide par apport de chaleur pour l'encollage. Le durcissement est réalisé par refroidissement sans modification chimique de la résine.
A base de : EVA, caoutchouc, polypropylène, polyamide, polyolèfine, polyuréthane réticulable
+  Mise en œuvre aisée
-   Résistance mécanique moyenne
     Faible résistance aux solvants et aux températures élevées

- Colle universelle
Voir cyanoacrylate

- Colle UV
Produit de collage qui polymérise par réaction aux ultra-violets. Au moins un des substrats à assembler doit être transparent aux UV. Sa mise en œuvre nécessite une installation d'insolation UV. Généralement utilisé dans le secteur électronique en potting et pour le collage en surface des composants. Convient également pour coller le verre sur différents substrats.
+ Vitesse de polymérisation élevée
    Jeux importants
    Uniquement pour produits transparents (plastique, verre)
-  Installation d'insolation nécessaire
    Présence de zones d’ombres
    Résistance à la température moyenne 

Compression
Voir contraintes mécaniques

Consistance
Résistance d'un matériau à la déformation ou à la rupture.

Contraintes mécaniques ou Sollicitations mécaniques
Les assemblages collés résistent bien d'une façon générale aux forces de traction, de compression et de cisaillement. Par contre, le pelage et de clivage sont à éviter.

Contre collage
Collage structural / interne des matériaux constitués d'un empilement de plaques ou en feuilles.

 Couple
Caractérise les performances du collage pour les assemblages filetés.
Norme utile : NF EN ISO 10964.

- Couple de freinage au vissage
Couple maximal relevé lors du vissage d'une pièce filetée, avant l’application d’une pré-charge dans l’assemblage. Correspond au couple nécessaire pour vaincre les forces de frottement du filetage.

- Couple de serrage ou de vissage
Couple exercé pour engendrer une pré-charge (tension) dans un assemblage fileté.

- Couple de desserrage ou de dévissage
Couple relevé au début du dévissage, l'assemblage fileté étant sous pré-charge.

- Couple de déblocage ou de décollement ou de cisaillement au dévissage
Couple relevé au début du dévissage d'une pièce filetée collée, la pré-charge dans l'assemblage étant nulle. Correspond au couple nécessaire pour rompre la liaison collée.

- Couple de freinage au dévissage
Couple résiduel relevé après cisaillement du film de colle sur un assemblage fileté collé. Il peut être mesuré à ½ tour, 1 tour, ou n tours.

Cyanoacrylate
Egalement appelée "colle instantanée" ou "colle universelle".
Produit mono-composant de collage qui polymérise par réaction anionique. Appelé également "colle instantanée" pour à sa prise très rapide. Sa compatibilité avec un grand nombre de matériaux lui confère aussi le qualificatif de "colle universelle". S'applique en faible épaisseur sur des pièces de petites dimensions.
A base de méthyle, d'éthyle, de butyle…
+ Vitesse de polymérisation élevée
    Colle de nombreux substrats
    Bonne résistance au cisaillement et traction
-  Résiste mal aux chocs, à l’humidité et aux températures élevées
    Ne tient pas trop la température (< 80°C)


D


Desserrage – Dévissage – Défaillance des assemblages vissés


Durcissement ou Activation
Action de transformation du produit de collage qui va provoquer l'assemblage des substrats. Plusieurs mécanismes sont possibles : évaporation pour les colles solvantées ou en phase aqueuse, refroidissement d'un thermoplastique fondu pour les colles thermofusibles, réactions de polymérisation pour un grand nombre de colles.

Durée de vie en pot ou Pot life
Temps pendant lequel on peut mettre en œuvre un produit issu d'un mélange de plusieurs composants. Caractérise le temps disponible entre le mélange et l'utilisation des colles bi-composants.


 E


Elastomère
Produit constitué de polymère naturel (caoutchouc…) ou de synthèse (silicone, polyuréthane mono-composant, néoprène…) et possédant une capacité de déformation élastique importante. Caractérisé par l'allongement à la rupture et le module d'élasticité. Utilisé pour les collages souples.

Emmanchement

- Emmanchement serré
Ø  arbre > Ø alésage
Le montage est réalisé à la presse. Après montage le jeu est négatif et l'assemblage serré.
On parle également de frettage ou de fixation par interférence de cotes.

- Emmanchement à force ou légèrement glissant
Ø  arbre <  ou =  Ø alésage
Le montage est réalisé au maillet ou avec un outil. Après montage le jeu est nul ou positif.

- Emmanchement libre
Ø  arbre <  Ø alésage
Le montage est réalisé à la main. Après montage le jeu est positif.
Le jeu peut être faible, modéré ou important en fonction du type d'assemblage recherché.

Encollage
Action de déposer une colle sur les substrats à assembler. Plusieurs techniques en fonction du type de colle et des substrats à assembler : une face, 2 faces ou double, application séparée (1 face pour l'adhésif l'autre face pour l'activateur pour les acryliques modifiés).

Enduction
Dépose d’un produit qui couvre la surface de l'objet enduit.

Energie de surface
Exprime l'énergie nécessaire pour constituer la surface. Pour obtenir un bon mouillage, il faut que l'énergie de surface des substrats soit supérieure à la tension superficielle de la colle.

Epoxie ou Epoxy ou Epoxyde
Produit mono ou bi-composants qui polymérise par réaction à la chaleur (mono-composant) ou par réaction du mélange des 2 composants (bi-composants). Utilisé en le plus souvent en collage structural et en réparation quand il contient des charges. Egalement excellent pour le freinage des filetages.
+ Hautes performances mécaniques
    Bonne résistance aux produits chimiques, tenue en température
    Idéal pour produit à forte contrainte
-  Mise en œuvre
    Activation à 70°C par chauffage
    Conservation au froid pendant 6 mois

Etanchéité
Aucune fuite au fluide considéré dans les conditions d’utilisation le plus souvent caractérisées par la pression, la température, la nature du fluide et les conditions de vieillissement. Débit de fuite admissible mesuré en mm3/min (ou en nombre de bulles par minute)

Etat de surface
La qualité de l'état de surface des substrats est essentielle pour les performances du collage.
La préparation de surface améliore l'adhésion de la colle. Elle recouvre les actions de nettoyage, de décapage (élimination des oxydes ou des films de surface), d'amélioration de la rugosité et d'activation des substrats (augmentation de l'énergie de surface).

- Nettoyage – Dégraissage
Opération consistant à éliminer les graisses et les particules étrangères aux substrats qui nuisent à l'adhésion de la colle. Les nettoyants classiques utilisés dans l'industrie sont des solvants ou des produits lessiviels en base aqueuse. Ils convient de vérifier que les produits nettoyants ne laissent pas de résidus sur les surfaces à coller.

- Traitement mécanique
Cette opération a pour but de décaper les surfaces et d'en améliorer la rugosité. Les techniques classiques sont le brossage, le sablage et le meulage. Il convient de nettoyer les surfaces après traitement pour éliminer les particules étrangères.

- Traitement chimique
Cette opération a pour but de décaper les surfaces et d'activer chimiquement les substrats. Le principe consiste à attaquer les surfaces avec des bases ou des acides forts.

- Ionisation
Opération consistant à activer les surfaces en enlevant un ou plusieurs électrons à la structure atomique. L’atome perd sa neutralité et est donc attiré par l’autre surface.

Extrait sec
Masse résiduelle d'un corps après chauffage limité faisant s'évaporer l'eau et/ou les solvants.
Il est exprimé en pourcentage par rapport à sa masse initiale. L'extrait sec permet donc de connaître, par différence, le taux d'eau ou de solvants contenu initialement dans le produit.


F


Faciès de rupture
Ensemble des caractéristiques mécaniques qui renseignent sur les conditions de rupture d’un film de colle.

Fluage
Déformation lente par tassement de la matière d'un matériau soumis à une contrainte prolongée.

Freinage
Procédé permettant d'éviter le desserrage d'une liaison vissée.

Frein filet
Adhésif destiné à freiner un élément fileté par collage. Ce sont le plus souvent des anaérobies qui sont activées lors du montage.

On classe usuellement les freins filets en 3 catégories en fonction de la force de freinage (couple de déblocage) recherchée :
• Frein filet fort : démontage difficile
• Frein filet moyen : démontage possible avec l'outillage standard
• Frein filet faible : démontage aisé


G


Gel
Un gel est un liquide semi-solide.


Grippage

- Grippage au vissage
Le grippage au vissage est la conséquence d’un échauffement important qui provoque dans un premier temps des micro-soudures qui se transforment en arrachement de métal contribuant encore à l’échauffement et au grippage. Le grippage au vissage peut empêcher la pièce filetée d'atteindre sa position finale ou contrarier la tension de l'assemblage.

Ce phénomène est particulièrement connu sur les assemblages inox/inox. Il survient également lors du vissage de filetages zingués dans des taraudages en aluminium.

Le grippage au vissage est favorisé par des coefficients de frottement élevés, des jeux faibles et des vitesses de vissage importantes.
 
- Grippage par fretting corrosion ou rouille de contact
La rouille de contact ou fretting corrosion est un phénomène généré par de fortes vibrations qui provoquent des micro-déplacements répétés entre les 2 surfaces de l’assemblage. Les frottements induits vont provoquer le "soudage à froid" des 2 surfaces. La pièce filetée devient alors extrêmement difficile à dévisser voire même complètement   bloquée.


- Grippage par couple galvanique
La rouille peut se développer à l'interface de 2 matériaux de natures différentes. Ce phénomène est dû au couple galvanique qui engendre l’oxydation d’une des surfaces. Cette corrosion se développe plus vite dans des conditions extrêmes : températures élevées, hautes pressions, humidité, présence de produits chimiques. Elle rend les assemblages filetés extrêmement difficiles à démonter et peut aller jusqu’à la destruction de l’assemblage.

La solution consiste à intercaler un film séparant les surfaces entre les 2 pièces à assembler. C’est le rôle d’un produit d’anti-grippage qui doit conserver ces caractéristiques à haute température et sous forte pression.


H


Hygiène et sécurité
- Point éclair
Température à partir de laquelle un solvant dégage suffisamment de vapeur pour créer un mélange détonnant avec l'air.

- Température d’auto-inflammation
Température minimum pour laquelle un mélange combustible s’enflamme spontanément sans contact avec une flamme.

- Limite d'explosivité (ou d’inflammabilité)
Une combustion ne peut se propager que si la concentration de combustible dans le mélange se situe entre 2 valeurs limites (LIE et LES).


J


Joint
Matériel intercalé entre deux pièces et qui sert à rendre leur raccordement étanche (joint d’étanchéité) ou à leur permettre de se dilater (joint de dilatation).


M


Mastic
A l'origine c'est une préparation à base de craie et d'huile de lin qui adhère en séchant. Le terme générique définit un produit très épais utilisé pour boucher, coller ou étancher.

Migration
Déplacement de matière ou de fluide.

Mouillage - Mouillabilité
Capacité de l'adhésif à imprégner la plus grande surface possible. Dépend de la tension superficielle de l'adhésif, de l'énergie de surface du substrat, de la viscosité de l'adhésif et de l'état de surface (rugosité, propreté) de la pièce.


N


Normes

Normes de Pré-enduction :
Les constructeurs d'automobiles possèdent le plus souvent une norme concernant la technique de pré-enduction. Les constructeurs français ont développé une norme commune :
• Renault : CDC 39.02.010
• PSA : norme B14.12.35

Certains équipementiers automobiles comme Delphi, Bosch ou Magneti Marelli se réfèrent également à des normes internes.

Il existe également des normes nationales dans certains pays comme l'Allemagne :
• DIN 267-27 pour le freinage par collage des fixations filetées
• DIN 267-28 pour le freinage par tension des fixations filetées

Normes européennes pour les résines  liquides :
EN 751 : Matériaux d'étanchéité pour raccords filetés en contact avec des gaz de 1ère, 2ème et 3ème catégorie
EN ISO 10964 : Détermination des couples fonctionnels sur des fixations filetées collées avec des adhésifs anaérobies


P


Pelage
Lors de l’assemblage d’une pièce pré-enduite dans le taraudage, le surplus de produit est évacué sous forme de peau.
Voir également contraintes mécaniques.

Plastiques
On classe souvent les plastiques dans 3 familles : thermoplastiques, thermodurcissables et élastomères.
o Thermoplastiques : PVC, polyéthylène, polystyrène, PMMA (Plexiglas), polyamide (Nylon, Rilsan), PTFE (Téflon)…
o Thermodurcissables : époxyde, polyuréthane, polyester…
o Elastomères : chloroprène (Néoprène), EPDM, NBR, SBR, silicone, élastomère fluoré (Viton)

Les substrats en plastique constituent une famille à part car leurs caractéristiques physico-chimiques posent souvent des problèmes d'adhésion.

Polymérisation
Réaction chimique provoquant le passage à l'état solide (polymère) d'une résine liquide (monomère). Mécanisme de durcissement d'un grand nombre de colles. Plusieurs réactions de polymérisation sont utilisées en collage et en étanchéité.

- Réaction anaérobie
La polymérisation est déclenchée par l'absence d'oxygène. Les produits utilisant ce mode de polymérisation sont des mono-composants regroupés dans la famille des anaérobies. La réaction est favorisée par la présence d'ions métalliques ce qui destine ces produits préférentiellement aux pièces métalliques.

- Réaction anionique
La polymérisation est déclenchée au contact d'une surface légèrement alcaline qui est le plus souvent induite par l'humidité ambiante. Les produits utilisant ce mode de polymérisation sont des mono-composants de la famille des cyanoacrylates. La réaction est rapide (quelques secondes) et possible sur un grand nombre de matériaux.

- Réaction à l'humidité ambiante
La polymérisation est déclenchée par l'humidité ambiante déposée sur les substrats. C'est le mode de durcissement, entre autres, des silicones et des polyuréthanes.

- Réaction à la chaleur
La polymérisation est déclenchée par un apport de chaleur compris entre 100 et 200 °C pendant plusieurs dizaines de minutes. Les adhésifs polymérisant à la chaleur sont beaucoup utilisés en collage structural.
La réaction à la chaleur est également utilisée comme accélérateur de polymérisation vitesse de prise augmente car un grand nombre de colle avec la chaleur.

- Réaction aux ultra-violets
La polymérisation est déclenchée par l'exposition de l'assemblage à un rayon UV. Les produits utilisant ce mode de polymérisation sont regroupés dans la famille des colles UV. Ce mode de polymérisation peut être associé à une réaction complémentaire pour les parties de l'assemblage non exposées aux rayons : anaérobie, chaleur, humidité, activateur.

- Réaction du mélange
La polymérisation est déclenchée à température ambiante par le mélange de 2 composants : une base et un durcisseur. Ce procédé est souvent utilisé pour activer les colles bi-composants du type époxide   ou polyuréthane. La durée de vie en pot caractérise le temps maximum durant lequel le mélange peut être utilisé.

Polyuréthane
Produit mono ou bi-composants. Les mono-composants polymérisent par réaction à l'humidité ambiante alors que les bi-composants polymérisent par réaction du mélange des 2 composants. Utilisé en collage souple et en étanchéité.
+ Souplesse
    Tenue aux températures élevées
    Bonne adhérence à de nombreux substrats dont le verre
    Remplit les jeux importants
-  Gonfle en présence de certains solvants

Préparation de surface
Lien vers état de surface

Primaire
Produit chimique améliorant l'adhésion de la colle sur le substrat. Le plus souvent constitué d'un réactif dispersé dans un solvant. Se dépose avant l'encollage sur la surface à traiter au moyen d'un pinceau ou par pulvérisation (produit en bombe). Utilisé pour les surfaces difficiles à coller, en particulier sur le verre et certains plastiques comme le polypropylène, le polyéthylène ou le PTFE.

Produit d’étanchéité
Produit qui une fois appliqué entre 2 pièces constituant l’assemblage, permet à cet assemblage d’être imperméable aux liquides et aux gaz.

PTFE ou Téflon
Le Polytétrafluoroéthylène (PTFE est une subtance
Souvent appelé Téflon
+ Résiste à presque tous les produits chimiques
    Excellentes propriétés diélectriques
    Faible coefficient de frottement
    Température d’utilisation élevée (150°C)



R


Réticulation
La réticulation est un processus irréversible.
Passage, pour une résine thermodurcissable, d'un état pâteux à un état solide. Dans les polymères thermodurcissables, la réticulation correspond à la formation d'un réseau macromoléculaire tridimensionnel. Le polymère passe alors d'un état pâteux (viscoélastique) à un état solide, rigide, élastique et infusible. Le gel correspond au début de la réticulation. Le mécanisme de réticulation diffère suivant les résines mais ne s'applique qu'à des molécules multifonctionnelles.
Activation par :
- activation thermique ou catalytique de sites réactifs (résines phénoliques de type résol)
- réticulation par ajout d'un monomère réactif introduit dans la résine (polyester)
- réaction avec un durcisseur (époxydes).

Résine
Une résine est une substance organique servant de base à la fabrication de matière plastique. Ce terme est également utilisé pour décrire une colle ou un produit d'étanchéité durcissant par polymérisation.

Rupture adhésive
Rupture de l'assemblage collé à l'interface entre le joint de colle et un des substrats.

Rupture cohésive
Rupture de l'assemblage collé à l'intérieur du joint de colle.

Rhéologie
Etude des propriétés d'écoulement des fluides et en particulier de la viscosité.



S


Silicone
Produit mono-composant qui polymérise par réaction à l'humidité ambiante. Utilisé en collage souple et en étanchéité plane. On distingue les silicones acétiques, neutres, RTV …
+ Souplesse
    Tenue aux températures élevées (250°C)
    Bonne adhérence à de nombreux substrats dont le verre
    Remplit les jeux importants
    Peut être peint
-  Gonfle en présence de certains solvants

Solvant
Substance, en générale liquide, dans laquelle d’autres substances peuvent être dissoute.
Ex : toluène, alcool, eau …

Substrats – Supports
Matériaux destinés à être collés. Définit les pièces à coller.


T


Tack / pégosité
Capacité d'adhésion instantanée d'un adhésif quand il est mis en contact du substrat et avant le début de la réaction de durcissement.

Taux de cendre (ou calcination)
Processus qui consiste à chauffer, sous air à haute température (typiquement 500 à 1 000°C), le matériel plein pour chasser les composants chimiquement combinés volatils, par exemple, anhydride carbonique. La calcination est distinguée du séchage, dans lequel a mécaniquement tenu l'eau est éliminé par la chauffage, et de la torréfaction, dans laquelle un matériel est chauffé en présence de l'air pour oxyder des impuretés.  À l'origine la calcination a signifié la méthode d'obtenir la chaux (oxyde de calcium) de la pierre à chaux en la chauffant pour chasser l'anhydride carbonique.

Temps ouvert – Open time
Temps maximum utilisable entre l'encollage des surfaces et le positionnement définitif de l'assemblage.

Temps de prise
Temps nécessaire à l'activation de la colle à partir du moment où les pièces sont assemblées. On distingue plusieurs valeurs correspondant à l'évolution de la résistance du collage dans le temps :

- Temps de prise partielle : durée nécessaire pour manipuler les pièces collées

- Temps de prise à X % : durée pour obtenir X % de la résistance totale

- Temps de prise complète : durée pour obtenir 100 % de la résistance

Le  temps de prise est fonction de nombreux paramètres :
- Type de colle
- Nature et état de surface des substrats
- Température
- Hygrométrie
- Epaisseur du joint de colle
- Utilisation d'accélérateurs de prise : activateur

Tension superficielle
Caractérise la capacité d'un liquide à s'étaler sur une surface. Plus la tension superficielle est grande, moins le liquide s'étale.

Thermodurcissable
Résine mise en œuvre (durcissement) d'une façon irréversible par apport de chaleur, par action de radiations (UV), par action de produits chimiques tels que des catalyseurs ou des durcisseurs. Le produit transformé ne peut plus être refondu et il est en général insoluble. Caractérise les colles qui polymérisent par réaction à la chaleur.

Thermoplastique
Résine solide à température ambiante, passant à l'état liquide ou pâteux quand elle est chauffée au dessus de 150°C. Cette transformation peut être réalisée plusieurs fois. Les colles thermofusibles font partie de cette catégorie.

Thixotrope
Faculté d'un liquide épais à devenir plus fluide quand on l'agite et à reprendre sa viscosité d'origine au repos. Cette caractéristique permet de verser facilement une colle de viscosité élevée après agitation du flacon.

Traction
Lien vers contraintes mécaniques

Traitement de surface
Caractérise les couches de surface qui ont éventuellement été modifiées par dépôt (zingage lamellaire, chromage, dorure …) ou modification structurelle pour


U


Unités
• Viscosité : mili Pascal par seconde (mPa.s) = centi Poise (cPs)
• Cisaillement : Mpa, N/m²
• Couple : N.m, Kg/cm


V


Viscosité
Grandeur qui exprime la capacité d'écoulement d'un liquide. Statique, dynamique…

Vulcanisation
A l'origine, traitement du caoutchouc par le souffre pour augmenter ses performances mécaniques, chimiques et thermiques. Terme utilisé plus généralement pour le traitement des élastomères avec des agents de vulcanisation.

 

www.soprimadirect.com © tous droits réservés